« Le culte de l’expérience individuelle qu’impose l’économie consumériste, c’est-à-dire celui d’une relation purement affective à la culture, ne sert après tout qu’à faire oublier momentanément, le temps d’un week-end, la conscience de la fragmentation et de l’ennui que procurent le travail et son automatisation, et à effacer toute conscience d’être une marchandise. »

 

Allan Sekula, Écrits sur la photographie, Beaux-Arts de Paris éditions, pp.143-144

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :