contradictions II

Car la photographie constitue une cristallisation de la contradiction, non son effacement : elle rend la contradiction praticable; grâce à elle, nous pouvons l’habiter et vivre au sein de ses dualités. La photographie n’a pas résolu l’énigme de l’équation – comment des choses différentes peuvent être la même chose – mais elle l’a transformée en ouvrant cette sphère qui nous permettra de l’oublier et de vaquer à nos affaires.

 

d’après un emprunt fait à Fredric Jameson, Représenter le Capital, éditions Amsterdam, p. 63.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :