archive

WHERE TO GO

L’information et l’argent constituent des formes homologues de pouvoir dans la société du XXI e siècle. Ce sont deux systèmes totalisants qui permettent pareillement d’englober et d’unifier tous les sujets dans un seul et même réseau de valeur et de désir. Comme l’argent selon Marx, l’information est elle aussi un formidable instrument de nivellement, de démocratisation, un « simple signe », une « fiction conventionnelle, sanctionnée par le soi-disant consentement universel des hommes »(1). Ce sont là deux formes magiques qui instaurent un nouvel ensemble de rapports abstraits entre les individus et les choses et qui forcent par suite à tenir ces rapports pour le réel. C’est grâce à ces deux économies distinctes, quoique imbriquées l’une dans l’autre, qu’un monde social dans son intégralité en vient à être représenté et constitué exclusivement sous la forme de signes.

 

Variation minimaliste à partir de Jonathan Crary, Techniques de l’observateur : Vision et modernité au XIXe siècle, éditions Dehors, p.36

1) Karl Marx, Le Capital. Critique de l’économie politique