archive

WHERE TO GO

« Le culte de l’expérience individuelle qu’impose l’économie consumériste, c’est-à-dire celui d’une relation purement affective à la culture, ne sert après tout qu’à faire oublier momentanément, le temps d’un week-end, la conscience de la fragmentation et de l’ennui que procurent le travail et son automatisation, et à effacer toute conscience d’être une marchandise. »

 

Allan Sekula, Écrits sur la photographie, Beaux-Arts de Paris éditions, pp.143-144

« La photographie et l’argent constituent des formes homologues de pouvoir dans la société du XIX e siècle. Ce sont deux systèmes totalisants qui permettent pareillement d’englober et d’unifier tous les sujets dans un seul et même réseau de valeur et de désir. Comme l’argent selon Marx, la photographie est elle aussi un formidable instrument de nivellement, de démocratisation, un « simple signe », une « fiction conventionnelle, sanctionnée par le soi-disant consentement universel des hommes »(1). Ce sont là deux formes magiques qui instaurent un nouvel ensemble de rapports abstraits entre les individus et les choses et qui forcent par suite à tenir ces rapports pour le réel. C’est grâce à ces deux économies distinctes, quoique imbriquées l’une dans l’autre, qu’un monde social dans son intégralité en vient à être représenté et constitué exclusivement sous la forme de signes. »

 

(1) Karl Marx, Le Capital. Critique de l’économie politique

Jonathan Crary, Techniques de l’observateur : Vision et modernité au XIXe siècle, éditions Dehors, p.36

 

« […]que les arts plastiques ont commencé par la momification, avec la volonté de mettre fin à la dégradation inévitable du corps en le transformant en quelque chose de non éternel peut-être, mais permanent, en une chose matérielle et non spirituelle, c’est-à-dire en transformant le corps en un substitut matériel du roi, capable de résister au temps. Et avec cette transformation, il nous demande de croire que la momie est toujours le roi et, dans le même temps, qu’elle représente le roi. C’est le seul lieu où il admet une identification stricte du modèle et de sa représentation. La momie/roi est le roi ; le modèle et la représentation partagent une même identité. »

 

Joel Snyder, « Photographie, ontologie, analogie, compulsion », Études photographiques, 34 | Printemps 2016, [En ligne], mis en ligne le 27 mai 2016. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/3589. consulté le 11 août 2017.